contact
Prise de conscience

Comprendre les troubles alimentaires

Comprendre ses troubles du comportement alimentaire ( théorie )

Que l’on souffre de kilos en trop, d’obsession de la ligne ou de troubles du comportement alimentaire, on souffre d’u mal plus profond qu’il n’y paraît.
Malheureusement, notre attitude trop critique envers nous même ne fait qu’accentuer le malaise. Or, il suffit souvent de mieux se comprendre pour cesser de se juger avec dureté.

Le besoin compulsif de manger est un symptôme. Qui de vient rapidement un problème à part entière, mais il n’en reste pas moins le signe d’un autre problème plus diffus: manger peut être le seul moyen à disposition à un moment donné, pour gérer des émotions ressenties comme insurmontables. C’est aussi la réponse à des appétits protons et obscures, des faim émotives plus que terrestres.

« Je mange mes émotions. » Cette expression s’applique lorsque qu’à un moment, le besoin de manger, devient le plus fort. Parce que c’est un des moyens les plus primaires, rapide et agréable, qui permet de mettre nos émotions dans un coin cacher du cerveau. Celui ci peut alors se concentrer uniquement sur la nourriture.
On échappe alors à soi même; car ce n’est pas envisageable.
Voici un liste de besoins pouvant se dissimuler derrière une apparente faim de nourriture:
un besoin profond d’affection ( chez les célibataires ou les gens qui se sentent incompris au sein de leur famille.)
une soif désespérée de temps de qualité pour soi ( parents surmenés, bourreaux de travail )
des besoins sexuels ( carences sexuelles, insatisfaits dans leur vie de couple )
besoin de compenser des manques au niveau de la reconnaissance sociale:
manque d’écoute, d’attention, de respect des autres; besoin d’être vu et entendu, reconnu socialement ( chez ceux qui se sentent insignifiants, invisibles, sans importance ).
Besoin d’être accepté, aimé et respecté pour ce que l’on est vraiment ( chez ceux qui ont reçu un amour parental conditionnel ou étouffant, ayant affecté le sens de leur identité).
Besoin de se sentir vivant, terrestre ( Chez ceux qui se perdent dans une tendance à l’abstraction et à l’intellectualisme et qui se servent de la nourriture comme d’un ancrage aux réalités terrestres).

Vous pourriez faire la liste des faims profondes qui vous poussent à vous tourner vers la nourriture de façon compulsive.

Dans mon prochain article, je vous donnerai des pistes d’action qui vont vous aider à vous séparer du besoin de manger.

Article précédent

Vous pourriez aussi aimer

Aucun commentaire

Laisser un commentaire